Le troisième jour j’ai fait une étape au Castello della Manta, un château du 12ème siècle avec des magnifiques fresques. Le déjeuner s’est déroulé au restaurant du château.Tous mes compliments au chef Marco Ghione qui a su régaler ses convives avec un aspic de poule blanche de Saluzzo (presidio Slow food), cuite dans du vin rouge et des légumes, des asperges vertes sur une fondue d’Elva, une tomme locale de vache, du rumsteack de boeuf piemontais Fassona de 36 mois, doré rapidement à la poêle, pané deux fois avec une chapelure de noisette de Piémont et de pain, passé à l’oeuf et frit, servi avec des fleurs de courgette farci et de la crème frite. En dessert, un sublime gâteau au chocolat sans oeufs ,inspiré d’une recette du début du 20ème siècle !

La halte suivante m’emmène à la propriété viticole de Ceretto à San Cassiano (Langhe – Roero), pour une rencontre avec Roberta Ceretto. Depuis 3 générations cette famille produit des vins magnifiques et valorise son domaine en y associant des artistes tel que David Tremlett et Sol Lewitt pour “la capella”, une oeuvre riche en couleurs au milieu des vignes. J’ai dégusté un Barolo d’exception “Bricco Rocche” avec des noisettes …une merveille !

Le tour gastronomique continue au WIMU (Wine museum) à Barolo, avec une visite guidée du musée du vin, suivie par un cours de cuisine donné par le chef Massimo Camia, qui m’initie à la confection des “plin” de petits raviolis pliés pour recueillir mieux la sauce …un régal ! (voir recette ci dessous)

Mon tour du Piémont se termine à Castello di Barolo par un diner-dégustation préparé par APRO, l’école hotelière d’Alba-Barolo. Toutes les spécialités piémontaises sont présentes : les poivrons de Carmignola, le Vitello Tonnato (veau en sauce au thon), l’insalata russa (macédoine de légumes), le tartare de viande albese, la langue de boeuf sauce verte, les saucissons de Bra, de Cuneo, le risotto de Vercelli au Barolo, les fromages Castelmagno , la tomme de Montebore, le Murazzano, Le Bleu de Moncenisio, la Robiola de Roccaverano, ainsi que de délicieux gressins fait main. La sélection des vins est impressionnante : Roero ,Roero Arneis, Dolcetto d’Alba, Barbaresco, Barolo, et Moscato d’Asti pour les desserts …Gateau aux noisettes de Piémont , Baci di dama, Gianduiotti, biscuits de Novara, biscuits brutti ma buoni (laids mais bons), biscuits de meliga (à la farine de mais), amaretti tendres de Mombaruzzo, sabayon froid au moscato et panna cotta… et bien sûr un café !

Je remercie la REGIONE PIEMONTE pour l’organisation de cette manifestation: la Borsa internazionale del turismo enogastronomico “BITEG”, et tout particulièrement Emanuela Sarti et notre très patiente guide Noemi qui m’ont permis ces rencontres.

Recette des ravioles Plin à la ricotta de brebis de Murazzano, beurre et marjolaine pour 4 personnes. Faire une pâte avec 200 g de farine et 140 g de jaunes d’oeufs (3 jaunes), la travailler jusqu’à ce qu’elle soit homogène. La laisser reposer 1 h avant de l’étaler. Pour la farce: mélanger 400 g de ricotta de brebis avec 1 oeuf, 50 g de Parmigiano, sel , poivre et noix de muscade. Confectionner les plin comme démonstration. Les cuire dans l’eau bouillante quelques minutes. Les égoutter et les assaisonner avec 100 g de beurre émulsionné avec un peu d’eau de cuisson et quelques branches de marjolaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.