Mon Noël à l’italienne dans L’Express Styles
22 décembre 2014
Salon du livre de Bruxelles, livre Dolce
Rendez-vous à la Foire du livre de Bruxelles
26 février 2015
Voir Tout

Buon Anno et bonne pinza !

photo © AKIKO IDA

photo © AKIKO IDA / livre ‘Dolce , la pâtisserie à l’italienne’

En Italie, il n’y a pas de tradition de galette des rois !. Il y a le Panettone et le Pandoro de Noël, et, en Vénétie, ma région, il y a la pinza. Ce dessert rustique est typique de l’Epiphanie là-bas. Il est à base de polenta, de fruits secs et il est délicieusement parfumé aux graines de fenouil.

Autrefois les paysans faisaient cuire la pinza sous la braise des feux allumés dans les champs la nuit du 5 janvier. C’est la nuit où l’on brûlait pour porter bonheur la befana, l’effigie d’une vieille dame qui ressemble à une sorcière. Aujourd’hui entre le 5 et 6 janvier, les associations de quelques villages de Vénétie organisent de spectaculaires feux de joies, des ‘panevin’. A cette occasion, il est de tradition de déguster la pinza en buvant du ‘ vin brulé’, le vin chaud cuit avec de la cannelle et des clous de girofle.

C’est un gâteau d’hiver, bien nourrissant, parfait pour le petit-déjeuner ou pour le goûter. La recette que voici est inspirée de celle de ma tante Tali. Elle est extraite de mon nouveau livre Dolce, la pâtisserie à l’italienne aux éditions Marabout.

préparation : 30 minutes,  cuisson : 1 heure

Portez à ébullition un demi litre de lait frais entier avec 15 cl d‘eau , ajoutez 2 pincées de sel. Versez en pluie 200 g de semoule de maïs et laissez cuire 5 minutes sans cesser de mélanger. Hors du feu, ajoutez 150 g de sucre blond de canne150 g de raisins secs réhydratés 20 minutes avec un petit verre de grappa (ou eau de vie , ou rhum ) et un peu d’eau  chaude, 100g de  figues séchées coupées en morceaux, 50 g de pignons ou noix20 g de graines de fenouil, 10 cl d’huile d’oliveles zestes d ‘une orange et d’un citron bio et le jus de l’orange. Préchauffez le four à 180 °C.

Laissez refroidir, puis ajoutez 400 g farine bio, 1 sachet de levure bio à gateaux et 1 c. à c  de bicarbonate. Travaillez ce mélange avec les mains huilées ou au robot. Étalez la pâte obtenue dans le moule, recouvert de papier four. Faites cuire environ 1 heure,  le gâteau doit être compact. Servez à température ambiante, coupé en petites parts.

ps  La proportion de la farine et de la semoule de maïs est variable selon les goûts. .

Dolce, la pâtisserie à l’italienne aux éditions Marabout. 80 recettes de mes desserts italiens préférés, simples à réaliser, savoureuses et avec des ingrédients naturels. 

Capture d’écran 2015-01-07 à 00.02.43

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.