Créé en 1996 par Slow Food et arrivé à sa 12e édition, le salon Terra Madre-Salone del Gusto se tiendra à Turin du 20 au 24 septembre. Né au début comme une exposition des excellences alimentaires (italiennes mais pas que), le salon est devenu le plus grand évènement international consacré au patrimoine gastronomique. En particulier, le réseau Terra Madre a pour but de faire connaître au public des modèles de production locales, durables et à petite échelle, à travers l’intervention des « délégués » provenants de 150 pays : agriculteurs, éleveurs, pêcheurs et restaurateurs.

 

Food for change

Le programme des 5 journées de salon est très dense (voir le programme ici) et comprends des évènements dans tout le Piémont, mais l’innovation principale de cette 12e édition est la présence de cinq espaces thématiques #foodforchange : Slow Meat, Slow Fish, Graines, Alimentation et Santé, et Abeilles et Insectes. Chaque zone comprendra des Forums thématiques, où les délégués du réseau partageront leurs expériences, des Ateliers du Goût, des Ateliers de cuisine et un Chemin intéractif, où des experts présenteront aux visiteurs des problématiques importantes, accompagnées d’informations intéressantes pour en comprendre les enjeux.

Slow Meat se concentrera sur les thématiques de l’élevage animal, de la consommation de viande, et de leurs impact sur l’environnement et sur notre santé.

Slow Fish est la campagne internationale de Slow Food qui s’attache à protéger les ressources et les environnements marins et côtiers et les communautés de pêcheurs artisanaux à travers le monde. La campagne veut soutenir la consommation des poissons sauvages, ainsi que mieux faire connaître la saisonnalité du poisson et faire découvrir les espèces moins connues. Les visiteurs seront aussi sensibilisés au sujet des espèces marines en voie de disparition.

L’espace thématique Graines, orienté à la valorisation de la biodiversité des semences, fournira aux visiteurs des informations sur les semences anciennes, les jardins maraîchers (dans les écoles et les zones urbaines), la fertilité des sols, ainsi que sur les oléagineux et leurs propriétés.

Vous aurez très probablement lu dans les médias les statistiques, de plus en plus alarmantes, sur la disparition des abeilles : l’objectif de l’espace thématique Abeilles et Insectes est de mettre en avant l’importance des pollinisateurs pour la production alimentaire, ce qui les menace et les choix que les consommateurs peuvent faire pour les protéger. Un autre sujet que la zone mettra en lumière est l’importance des insectes en tant que nourriture dans de nombreuses cultures.

Enfin, l’objectif de la zone Alimentation et Santé est de sensibiliser les visiteurs à l’importance de consommer des aliments frais d’origine locale, de consacrer du temps aux repas et d’apprendre à lire et à comprendre les étiquettes. Entre autres choses, les visiteurs pourront s’informer sur les sujets cruciaux du sel, du sucre et des graisses, ainsi que sur les différences entre les produits industriels et ceux fabriqués de façon artisanale.

 

Food is culture

En correspondance avec « 2018-Année européenne du patrimoine culturel », Slow Food lancera aussi, pendant la durée du salon, le projet « Food is culture », visant à sensibiliser les citoyens européens au fait que le patrimoine alimentaire est un moyen d’exprimer leur appartenance à l’Europe et de mieux comprendre la richesse et le caractère unique de la diversité culturelle européenne.

Le patrimoine gastronomique est aujourd’hui pleinement reconnu par l’UNESCO comme représentatif de l’identité culturelle (par exemple, depuis 2010, la gastronomie française est inscrite au Patrimoine Intangible UNESCO), et pourtant l’industrialisation et la standardisation du goût mettent en danger de nombreux aliments et traditions. Comprendre les origines des aliments traditionnels, les techniques de transformation et d’agriculture, les rites et les festivals est essentiel pour comprendre nos racines européennes communes ainsi que l’influence de siècles de migration.

Le projet « Food for culture » se concrétisera dans la production d’une œuvre d’art multimédia, à laquelle plusieurs artistes contribueront. Elle commencera son voyage début 2019 et sera exposée dans des espaces culturels en Suède, Serbie, Croatie et Italie. L’œuvre sera également présentée à Bruxelles pour sensibiliser les décideurs politiques de l’UE à l’importance et à la valeur du patrimoine gastronomique.

https://www.slowfood.com
https://www.terramadre.info
https://www.fondazioneslowfood.com/en/

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.